Comptes-rendus

de quelques ateliers tenus au siège du Clec

Novembre 2021


En hommage à Georges Brassens

Animation

Marianne Legrand

Georges Brassens aurait eu 100 ans cette année mais pour l’animatrice (qui avoue le fredonner toujours volontiers) comme pour les 6 participants, il n’a pas pris une ride. Et Marianne de rappeler l’imagination, les pas de côté, la magie du mot et du verbe, l’humour et la générosité, le petit côté subversif et « mal pensant », mais aussi la poésie primesautière au travers des scénettes comme Brave Margot, La chasse aux papillons ou Les quatre bacheliers.

On n’en finit pas d’effeuiller ses chansons pour y trouver la poésie. Chacun de nous a ses préférées, pas les mêmes à chaque saison de la vie. Marianne proposa donc d’en évoquer quelques unes pour alimenter l’envie d’écrire.

Mars 2021

Un prénom… qu’on aime ou pas… pour la vie ou pas…

Animation

Marianne Legrand

Le 6 mars 2021 ce sont sept participants qui se sont pris aux jeux d’écriture proposés par Marianne Legrand. Le fil conducteur en fut « le prénom ».

Après une devinette pour découvrir le thème du jour, il nous fallut nous emparer d’un prénom bizarre et nous étonner, voire nous indigner du choix de ce prénom.

Et puis, parce qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, on se pencha sur l’histoire de son prénom. Pourquoi nous avait-il été donné ? L’avions-nous adopté ou avions-nous tendance à le rejeter ? Avait-il été remplacé momentanément ou définitivement par un surnom ?

Ensuite, parce qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, on se pencha sur l’histoire de son prénom. Pourquoi nous avait-il été donné ? L’avions-nous adopté ou avions-nous tendance à le rejeter ? Avait-il été remplacé momentanément ou définitivement par un surnom ?

Enfin, il manqua un peu de temps pour trouver les mots qui remplaceraient le prénom et qui définiraient successivement une personne à la façon d’Anne Sylvestre dans Paroles : « Si vous le savez comment je m’appelle, vous me le direz, je l’ai oublié », « on m’appelait fleur, sucre ou bien dentelle », « je fus berceau et puis biberonne… », « j’étais ravaudière et j’étais routine »…

Février 2021

L’époque des news partout, toujours, et immédiatement…

Animation

André Bonnisseau

Le 12 février 2021 ce sont quatre participantes qui se sont prises aux jeux d’écriture proposés par André Bonnisseau. Cette séance s’est articulée autour du terme « info ».

Après un exercice autour des sons « in » et « fo » dans notre vocabulaire, il fallut s'improviser reporter de la déambulation parisienne du CLEC en novembre, puis créer à partir de mots contraints une information et son titre accrocheur.

Pour clôturer, il fut proposé d'écrire des acrostiches avec le mot "DÉSIR", en hommage au Printemps des poètes qui s'approche.

Janvier 2021

Expressions, sculptures et musique... et fermeture-éclair.

Animation

Denise Thémines

Ce vendredi 8 janvier, c’est avec un plaisir non dissimulé que huit participants se sont retrouvés pour assister à l’atelier d’écriture animé par Denise Thémines qui ne proposa aucune consigne liée à la pandémie, au vaccin ou au confinement…

Premier exercice : Après un jeu de devinette sur l’expression et les mots : bouillon de onze heures, abeille, brancard, cohue, cep, barguigneur, scroller, les participants étaient invités à écrire un texte en reprenant tous ces mots.

En deuxième exercice, deux sculptures, l’une en grillage déployé et l’autre en fer « tressé », furent motifs à écriture. Après les avoir nommées, il fallut faire part du ressenti provoqué par cette ou ces sculptures tant dans leur aspect esthétique qu’émotionnel. Il était aussi possible de raconter une histoire.

Troisième exercice : Ce fut un morceau joué par Anne Queffélec, présidente d’honneur du CLEC qui fut soumis aux participants et accompagna leur écriture (histoire ou ressenti) : la 3ème Gnossienne de Erik Satie tiré de l’album Satie & compagnie, paru en 2013.

La dernière proposition, retenue après un vote fut : « Êtes-vous pour ou contre la fermeture éclair dans le dos ? Justifiez votre choix. » Les arguments avancés et les souvenirs partagés donnèrent un ton de légèreté aux lectures qui conclurent cette séance.

Octobre 2020

Autour du temps qui passe.

Animation

Marie C. Vacavant

Sept participants au premier atelier de la saison animé par Marie-Christine Vacavant.

Pour s’échauffer on commença par créer un ou plusieurs chrononymes sur l’époque actuelle.

Puis chacun laissa sortir de ses pensées des expressions sur le temps.

Enfin on fredonna la chanson : je voudrais changer les couleurs du temps… Ce qui permit aux écrivants du jour d’évoquer un souvenir.

Février 2020


Honorer
Saint-Valentin

Animation

Madeleine de Groote

Ce 14 février l’atelier d’écriture, animé par Madeleine de Groote, qui mettait en œuvre les consignes élaborées par Denise Thémines empêchée, coïncidait avec la Saint-Valentin.

Le thème s’imposait d’évidence aux sept participants.

Au programme...

  • Pour commencer, un jeu de cadavres exquis.

  • Imaginer les SMS échangés entre… Ulysse et Pénélope le jour de la saint Valentin.

  • Pour la saint Valentin vous avez décidé d’offrir… une boite à outils d'amour.

  • Inventer un signe du zodiaque… qui a trait à l’amour.

  • L’amour ne dure pas toujours… la lettre de rupture.

Novembre 2019


En compagnie du Père Noël

Animation

André Bonnisseau

Huit présences à cette deuxième session de la saison qui, comme à l’accoutumée, s’est déroulée dans la bonne humeur et l’assiduité dans la rédaction des textes. A noter que le groupe a accueilli une nouvelle participante.

Pour introduire cette séance, il fallait élaborer une série de lettres, initiales d’autant de mots à découvrir par un jeu de trois indices…

Avec les dix lettres trouvées (EEEELLNOPR), chercher le nom d’un personnage en trois mots… Il s’agissait bien sûr du Père Noël.

La séance se poursuivit par l’interview du Père Noël,en essayant de donner aux réponses de celui-ci une tonalité particulière (tragique, lyrique, romantique, comique…).

Pour conclure, l’animateur suggère que l’interview, parue dans la presse, enflamme les réseaux sociaux et que les internautes se déchainent...

Avril 2019


Expressions, photos et rues

Animation

Denise Thémines

Pendant deux heures trente, onze personnes écrivirent puis lurent leurs textes, suivant cinq consignes. Ainsi ils imaginèrent l’origine d’expressions plus ou moins connues, puis racontèrent une histoire à partir d’une photo. Enfin chacun, chacune utilisa les noms de rues, de monuments, de quartier d’une ville pour composer un récit.

Comme à l’accoutumée l’atelier fit appel à l’imaginaire, demanda concentration et produisit rires, bonne humeur, excellents moyens pour vider la tête et tonifier tant les neurones que le moral.

Janvier 2019


Tonalités de réponses...

Animation

Olivier Costes

Assistance nombreuse (une douzaine de présents) pour cette séance, où l'animateur avait fait le choix de mettre l'accent sur le style.

Les participants se voyaient proposer quelques situations pénibles du type de celles auxquelles on peut se trouver confronté dans la vie de tous les jours.

Il s'agissait de répondre à ces situations en différents styles proposés par l’animateur.

Décembre 2018


Le pouvoir de l'écriture.

Animation

Michèle Dalard

Pour cet atelier avec 6 participant(e)s, Michèle a joué sur le registre du pouvoir de l'écriture à ouvrir les vannes de la mémoire. "Se remémorer les souvenirs qui vont avec le passé agirait comme une espèce d’élixir d'optimisme" Noël offre un belle opportunité de souvenirs.

Le chocolat, vous connaissez depuis longtemps.

Envahi par la nostalgie de Noël vous essayez de recréer un formidable gâteau au chocolat en revisitant une recette de votre enfance...

Un peu partout dans le monde l'arbre est célébré.

Vous décidez de partir prendre "un bain de forêt" et au cours de cette immersion vous rencontrez un sapin qui imagine son devenir après Noël...

De retour de votre bain de forêt, votre valise vous attend sur le divan.

Faire sa valise, toute une histoire, racontez comment vous procédez ou comment un de vos proches fait sa valise.

Octobre 2018


Histoires de céréales

Animation

Marie-Christine Vacavant

Le groupe de neuf écrivants et son animatrice ont été accueillis par l’équipe d’un lieu de restauration rapide C’Realrue d’Hauteville à Paris. Chez C’Realles participants à l’atelier ont pu déguster toutes sortes de céréales, légumes et tartes, etc. mais ont également participé au développement d’un lieu culturel tout récemment créé dans une jolie salle aménagée au sous-sol. ... qui initie le premier thème.

Avril 2018


Objets de 1er avril

Animation

Denise Thémines

En ce 6 avril et malgré les difficultés de circulation des trains, neuf personnes étaient présentes à l’atelier. Cinq consignes d’écriture furent proposées...

1 - Chaque participant posa sur la table un objet sorti de sa poche et à partir de tous les dépôts répondit à une des deux questions suivantes : « Monsieur Dupont a-t-il une double vie ? » ou « qui a tué la vieille dame ? »

2 - Puis dans le prolongement de l’atelier de janvier au cours duquel les présents s’étaient mis dans la peau d’un écrivain devenu célèbre, chacun nous raconta dans quel lieu fantasmé il irait dépenser ses droits d’auteur.

3 - Le 1er avril était encore tout proche, aussi chacun fut invité à narrer un poisson d’avril qu’il n’a jamais osé réaliser !

4 - Ensuite l’imagination étant bien déployée, chaque écrivant, dans l’hypothèse où tous les objets deviendraient collectifs, dut nous dire lequel il choisirait de garder.

5 - Et enfin si vous étiez Dieu quel poisson créeriez-vous ?

Mars 2018

Les petits plaisirs qui font le sel de la vie

Animation

Michèle Dalard

Le 9 mars, c’est Michèle Dalard qui animait l’atelier : neuf participants cette fois. Les écrits partagés ont permis à l’ensemble de l’auditoire de se régaler, de méditer sur tous ces petits plaisirs, ces petits riens, ces broutilles qui font « Le sel de la vie ».

C’est le livre éponyme de Françoise Héritier qui servit de piste de réflexion, de catalogue d’images et de souvenirs.

Puis chacun prit un peu de temps pour réfléchir à la philosophie de la vie en partant de l’expression « Prenez le temps ».

Ensuite il fut proposé aux participants de se « transporter » dans une exposition et d’être de bons observateurs… des visiteurs présents. Que de richesses et de rires dans la transcription des résultats de cette observation !

Enfin « Le cercle des poètes réapparus » a pu se libérer autour de cette expression galvaudée, « C’est compliqué », en faisant varier l’intensité de ces mots.

Février 2018

Des pièges de la langue aux genre des mots.

Animation

André Bonnisseau

La neige de la veille, même si elle n’a pas trop perturbé la circulation ferroviaire, a fait hésiter plusieurs inscrits.

Avec huit participant(e)s, cette session du 9 février, animée par André Bonnisseau, a eu comme fil rouge le genre des mots, où il s’est avéré que malgré une évidente maitrise collective de notre langue, elle recèle encore des espaces emplis de pièges… et de difficultés.

Pour entrer dans le sujet, nous avons cherché certains mots qui ont un sens différent au féminin et au masculin. Puis avec les différents sens de ces mots nous avons rédigé une sorte de cadavre exquis. Il a été proposé ensuite de ne laisser que des formulations féminines dans un court extrait du roman. Exercice pas si facile qu’il n’en a l’air !

Enfin, après avoir choisi une photo, chacun(e) s’est ingénié à faire parler (ou penser) une des protagonistes.

Quelques parenthèses se sont insérées entre les exercices, comme la détermination du genre de noms communs. Les copies n’ont pas été ramassées...

Décembre 2017


Variation de plaisirs

Animation

Marianne Legrand

L’atelier du 8 décembre animé par Marianne Legrand a permis aux participants de varier les plaisirs en leur proposant des thèmes très divers.

Mon père disait, ma mère disait..., mon père savait faire…, ma mère savait…..

En vous souvenant de quelqu’un que vous aimiez bien, évoquez ce qu’il ou elle disait...

Voir plus loin…

L'actualité nous abreuve encore et encore de choses moches ou dramatiques. Et pourtant ! derrière, au-delà, plus loin, il y a le beau et le vrai, comme le chante Brel.

Que nous disent les arbres ?

Un forestier en Allemagne a observé que les arbres communiquent entre eux en s'occupant avec amour de leur progéniture, de leurs anciens et des arbres voisins quand ils sont malades. Ils ressentent des émotions comme la douleur ou la peur…

Aujourd'hui, c'est vraiment pas son jour !

Tous les ennuis possibles et imaginables arrivent aujourd’hui à quelqu’un… Une journée de chien… même pour un coq !